Les élèves de Robert MASSON

naturopathie
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VITAMINE D ET CANCER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GERAUD



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: VITAMINE D ET CANCER   Jeu 15 Nov - 13:05

Bonjour

Prévention du cancer: faut-il augmenter l'apport en vitamine D?
12 septembre 2007 – Malgré les nombreuses études positives sur l’effet protecteur de la vitamine D contre le cancer, les autorités américaines en santé publique croient qu’il est prématuré de déterminer un apport nutritionnel recommandé de 1 000 UI par jour.

Réduire les risques de mortalité ?
Selon une nouvelle étude, les personnes qui prennent un supplément de vitamine D auraient 7 % moins de risque de succomber à une maladie comme le cancer ou le diabète. Les suppléments pris par les sujets des 18 études analysées par les chercheurs variaient de 300 UI à 2 000 UI par jour.

Un apport accru en vitamine D pourrait probablement abaisser les cas de cancers, ont-ils cependant reconnu lors d’un colloque organisé par le National Cancer Institute et l’Office of Dietary Supplements. Les experts américains ont pris bonne note des nombreux résultats qui indiquent que la vitamine D pourrait contribuer à prévenir les cancers du côlon, de la prostate et du sein.

Ils ne sont cependant pas arrivés à un consensus : certains croient qu’il faudrait augmenter les apports quotidiens en vitamine D, tandis que d’autres soutiennent qu’il faut d’abord procéder à des essais cliniques plus poussés.

1 000, 2 000 ou 4 000 UI ?
Certains participants au colloque ont même suggéré de fixer l’apport nutritionnel recommandé pour la vitamine D à 2 000 UI, qui correspond présentement à l’apport maximal tolérable. Selon eux, cette limite ne correspond plus aux connaissances scientifiques actuelles. Certains ont même affirmé qu’un apport quotidien de 4 000 UI ne causerait aucun effet indésirable.

Actuellement, la consommation quotidienne en vitamine D est calculée selon l’apport suffisant, et non selon l’apport nutritionnel recommandé, en raison de l'absence de données scientifiques probantes dans le passé. L’apport suffisant est fondé sur une estimation de la quantité consommée chez les Nord-Américains en bonne santé. Pour la vitamine D, il se situe à 200 UI pour les personnes de 0 à 50 ans, à 400 UI pour les gens de 51 ans à 70 ans, et grimpe à 600 UI après 70 ans.

De plus en plus de scientifiques croient que les personnes qui vivent sous des latitudes où le soleil se fait plus rare en hiver doivent consommer davantage de vitamine D. Ils estiment qu’en hiver, il serait souhaitable d’absorber davantage d’aliments riches en vitamine D ou de prendre un supplément.

Marc-Antoine sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
VITAMINE D ET CANCER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vitamine K
» Un peu de vitamine D ?
» La vitamine C : à quoi sert-elle, et où la trouve-t-on ?
» Vitamine B12 & Spiruline - à éviter : info ou intox ?
» Les aliments riches en vitamine B9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les élèves de Robert MASSON :: Alimentation :: Nutrition-
Sauter vers: